Current Zoom: 100%

Les populations pauvres sont-elles des populations comme les autres ?

En partenariat avec IMS-Entreprendre pour la Cité et le Social Innovation Club de la Sorbonne, l’Alter Mardis : Parlons solutions du 20 novembre dernier a rassemblé plus de 200 personnes sur le thème  "Peut-on combiner logique de marché et lutte contre la pauvreté ?"
Retour sur les idées-forces de cet événement avec les éclairages de 3 intervenants.


Olivia Verger-Lisicki, Responsable Business Inclusif à IMS Entreprendre pour la Cité : le business inclusif, catalyseur d’innovations pour tous

  •  En visant la conciliation des logiques de marché avec celles de lutte contre la pauvreté, les démarches de business inclusif soulèvent de vraies questions d’innovation à la fois sociale et économique
  •  Ces démarches transforment les manières de travailler en croisant différentes disciplines (marketing, design, sociologie, anthropologie…) et compétences d’acteurs (capacité d’industrialisation des grandes entreprises, ingénierie sociétale et réseaux des associations et entrepreneurs sociaux…)
  •  Le business inclusif relève de l’action combinée d’une multitude d’acteurs (entreprises, acteurs publics, associatifs, académiques, publics bénéficiaires…) tant dans l’articulation des rôles sur la chaîne de valeur que dans le financement de ces modèles expérimentaux qui requièrent des ressources mixtes
  •  L’enjeu : trouver de nouveaux leviers pour répondre à des besoins non satisfaits sur le marché et dans la société, créer de la valeur partagée



Jan Int’Velt, Entrepreneur & Co-Fondateur de Focus on Vision : l’exemple de l’accès aux lunettes dans les pays en développement

  •  L’ambition de Focus on Vision est de permettre aux populations de cinq pays (Afghanistan, Afrique du Sud, Ghana, Népal, et Tanzanie) de recouvrir une vue normale au moyen de paires de lunettes universelles, vendues entre 2 et 5 euros seulement
  •  Le dispositif est en capacité de produire 1 million de paires par an


Il est basé sur 4 axes clés :

  •  la garantie d’un prix d’achat peu élevé
  •  la capacité des utilisateurs à régler eux-mêmes leur appareillage (possibilité de faire coulisser l’une sur l’autre des lentilles présentes dans le verre pour réaliser la mise au point souhaitée)
  •  l’importance accordée au design afin de répondre aux préoccupations esthétiques des utilisateurs
  •  la simplicité des pièces détachées afin qu’une main d’œuvre non qualifiée puisse être en charge de leur assemblage


Pour pallier le manque de praticiens, Focus on Vison forme également des personnes sur le terrain capables d’identifier la presbytie et la myopie.     
Retrouvez le portrait de cet entrepreneur sur Shamengo


Ilf Bencheikh, Directeur Adjoint, J-Pal (Jameel Poverty Action Lab) Europe : le business inclusif, quel recul ?

  •  Ces démarches de business inclusif posent la question de l’analyse du besoin, et celle, qui en découle, de la pertinence de la solution identifiée 
  •  Ce qui semble être une bonne idée, ou une évidence, peut se révéler ne pas en être une quand on examine les choses rigoureusement
  •  Pour aboutir à une bonne compréhension des besoins, il faut éviter l’écueil consistant à "penser à la place des gens", car de nombreux freins à l’accès et à l’usage peuvent découler de spécificités culturelles
  •  L’évaluation des actions de business inclusif s’impose pour en mesurer l’impact sur les publics ciblés
  •  Pour évaluer l’efficacité d’une solution, les équipes du J-Pal* prennent soin d’isoler l’action de l’environnement dans lequel elle se joue
     
Les "Alter Mardis : Parlons Solutions"
Parce que ceux qui font vraiment bouger les lignes ont trop rarement la parole, le Groupe SOS a créé les "Alter Mardis : Parlons Solutions". Tous les mardis à 19h, des femmes et des hommes qui développent des solutions concrètes pour répondre aux nouveaux enjeux sociaux et environnementaux et bâtir un monde plus solidaire viennent s'exprimer, échanger et partager avec le grand public.
En savoir plus
Vous souhaitez en savoir plus sur la thématique du business inclusif ?
Découvrez l'expertise développée par l'IMS en cliquant ici ainsi que toutes les publications sur le sujet !


* Le réseau mondial J-Pal regroupe un ensemble de scientifiques spécialistes des questions de pauvreté et d’économie du développement, travaillant sur l’évaluation d’impact des programmes de développement selon une méthode scientifique rigoureuse, appelée ‘randomisation’. Ils établissent ainsi des liens de causalité clairs et certains entre les programmes menés et l’évolution de la situation sur le terrain, en isolant le groupe test d’un groupe témoin. Plus d’informations sur le site du J-Pal

A propos d'IMS

IMS-Entreprendre pour la Cité regroupe et accompagne les entreprises engagées dans des démarches de Responsabilité Sociétale (RSE).
 
Contact:

IMS-Entreprendre pour la Cité
11 rue Barbet de Jouy
75007 PARIS

Tel : 01 85 74 77 40